Tailler Sa Barbe : Le Seul Guide Dont Vous Avez Besoin

Le Cap'tain n’a pas pu s’empêcher de remarquer une chose : depuis quelques temps des articles annonçant la « fin de la barbe » fleurissent ici et là. Il n’est pas de cet avis.

Loin d’être une mode ou une tendance, le port de la barbe s’inscrit dans l’évolution des moeurs : que vous la portiez longue, bien taillée, courte, ou en dreadlocks, vous avez surement une bonne raison de garder quelques poils sur les joues. Ceci dit pour les dreadlocks, on vous conseille d’oublier : lisez bien ce guide jusqu’au bout !​

Navigation Rapide

En effet, le Cap'tain milite tous les jours pour simplifier la vie de ses confrères les Poilus. Du coup, porter la barbe nous semble logique : se raser tous les matins, ce n’est drôle pour personne. Et pour ne rien gâcher , c’est badass. Cependant, après quelques semaines / mois à faire pousser votre barbe, vous avez peut-être commencé à recevoir des remarques sur votre apparence australo-pittoresque (oui ce mot est inventé : s’il vous plait particulièrement vous pouvez le soumettre à l’académie française.

Du coup, un éclair de génie vous a traversé et vous vous êtes dit : « et si je taillais ma barbe ? ». Après ce court instant de grâce, vous vous êtes rendu compte que vous ne saviez pas comment procéder. Et bien figurez-vous que le Captain vient d’écrire ces quelques paragraphes juste pour vous annoncer que OUI, il existe un guide complet. Nous allons voir dans les prochains paragraphes comment tailler votre barbe, lui donner du style, tout en respectant votre morphologie, et surtout vos envies.

La cloche sonne, tout le monde à bord, on lève les voiles !


5 raisons pour lesquelles vous devez absolument tailler votre barbe :

1

Raison n°1 : Développer votre Sprezzatura

Il est rare d’avoir une très belle barbe sans s’en occuper un minimum. La sprezzatura vous connaissez ? Il s’agit d’apparaitre élégant, tout en donnant l'impression qu’on ne fait aucun effort pour arriver à ce résultat. Un air de facilité, de nonchalance totale. Et bien votre nouvel objectif, c’est de développer votre style sans avoir l'air de forcer les choses.

2

Raison n°2 : Obtenir un style soigné

Vous avez probablement un travail. Ou en cherchez un. Dans les deux cas, une apparence soignée semble de mise. Pour autant, au 21ème siècle « apparaitre soigné » ne veut plus dire « soyez-glabres-et-fermez-la ». Vous aimez votre barbe et vous avez le droit de la porter. La tailler un peu de temps en temps vous aidera à faire accepter cela par votre entourage, qu’il soit professionnel ou personnel. Enfin, une étude récente indique les femmes trouveraient les hommes barbus plus attirants... 

3

Raison n°3 : Accélérer la pousse, améliorer la qualité de vos poils

Effectuer une petite taille de temps à autre s’inscrit dans un registre plus large : l’entretien de la barbe. Or, les bonnes techniques d’entretien ont un effet accélérateur sur la pousse mais surtout sur la qualité de vos poils. Une étude montre même que porter la barbe pourrait être plus hygiénique. Du coup, même si cela peut sembler paradoxal, c’est en taillant votre barbe que vous l’aiderez à se développer et obtiendrez le style dont vous avez envie. Pas si mal, non ?

4

Raison n°4 : Réduire les défauts et "trous" apparents dans votre barbe

Pour ceux qui n’ont pas le poil très dense, voire des trous dans la barbe : il est possible de palier à ce manque de follicules en jouant sur la longueur de vos poils, le style ou la texture de ceux-ci (par exemple en utilisant du baume qui permettra d'épaissir l’aspect de votre appendice pileux).

5

Raison n°5 : Maîtriser votre apparence

Enfin, tailler permet de donner du style : en changeant la structure de votre barbe vous pouvez changer d’apparence comme vous le souhaitez, et ne plus être totalement dépendant de vos gènes (qui déterminent en grande partie comment vos poils vont se développer, et notamment quelle longueur maximum ils peuvent atteindre).


Faire pousser sa barbe : 2 aspects fondamentaux

Et oui, le Captain ne vous apprend rien, avant de pouvoir tailler une barbe il faut… la faire pousser ! Pour autant, le novice ignore souvent les difficultés les plus évidentes. Alors que faut-il prendre en compte ?

1

Aspect n°1 : la partie physique du processus

Tout d’abord, la partie qui semble poser le plus problème aux débutants est la partie « physique » du processus.

En effet, après environ deux semaines sans vous raser, vous allez commencer à ressentir des démangeaisons un peu partout sur le visage, et vous allez être tenté de vous gratter.

Eviter de vous gratter trop énergiquement sous peine d'abîmer vos poils

La raison principale de cet effet indésirable est la suivante : lors du rasage, votre lame va créer des poils à l’extrémité biseauté (c’est-à-dire pointue), ce qui, lorsque les poils ont atteint une certaine longueur, va se retourner contre vous. En effet, selon l’orientation de vos poils, ceux-ci vont se recourber en direction de votre peau et venir l’agresser sauvagement (bon, peut-être pas sauvagement, mais ça va piquer 😉 ). 

Vous avez d’ailleurs peut-être remarqué que les premières démangeaisons apparaissaient au niveau de votre cou, du fait de l’angle entre votre mâchoire et votre cou, endroit propice aux altercations pileuses.

2

Aspect n°2 : la partie mentale du processus

Ensuite, le processus qui vous permettra d’atteindre le style Poilu de vos rêves comporte une composante psychologique. Pourquoi cela? Et bien vous avez peut-être déjà entendu qu’une barbe ne se mesure pas en centimètres, mais en temps (jours, semaines, mois ou mêmes années pour les plus vétérans d’entre nous).

Il est donc absolument nécessaire d’acquérir une certaine dose de patience, qui sera bien entendu proportionnelle à vos ambitions pileuses. La version du « No Pain, No Gain » des Poilus serait du coup quelque chose du style « Pas de Patience, Pas de Prestance ».​


Quand faut-il tailler sa barbe ?

Quelle que soit le type de barbe que vous souhaitez, il est recommandé d’attendre au moins 4 ou 5 semaines avant de s’engager dans une opération de « défrichage ». Cela permettra à tous vos poils de prendre un peu de longueur (selon votre âge et le niveau de développement de vos poils, ceux-ci poussent à des vitesses différentes, pensez aussi au fait qu’ils se renforcent jusqu’à 25-30 ans).


Astuce : commencez avec l'objectif en tête

Barbe de 3 jours, de 1 mois, de 3 mois, ou longueur maximum (qui sera encore une fois dépendante de vos gènes) ? Le Captain défend fermement l’idée que toutes les barbes naissent et demeurent libres et égales en droits. Cependant, il vous sera utile de vous fixer des objectifs, afin de ne pas succomber à l’appel du rasoir, lorsque vos poils se mettront à vous gratter au bout de quelques semaines.

Faites un état des lieux

Un moyen simple de déterminer un but réaliste est de considérer d’une part, la capacité de vos poils à pousser (sont-ils denses ? Ou plutôt éparses ?) et d’autre part, le type de barbe que vous pourrez supporter dans la vie de tous les jours. Ainsi, prenez en compte les variations de température de l’endroit où vous vivez (si vous vivez dans un endroit très chaud, vous risquez de souffrir avec une barbe trop longue).

Les considérations esthétiques

Enfin, il vous faudra prendre en compte des considérations plus « esthétiques », telles que la forme de votre visage. Nous avons consacré la prochaine étape de ce guide à cela : comment choisir un style de barbe qui s’accorde bien avec votre visage ?


Déterminez votre type de visage

Tout d’abord, comment déterminer la forme de votre visage ? Le Captain vous donne deux méthodes :

n°1

Méthode n°1 : la méthode "simple" en deux étapes

  • 1/ Prenez vous en selfie
  • 2 / Jetez un oeil à l'infographie suivante et comparez la avec votre photo

Si vous ne savez toujours pas (certains visages ne rentrent pas de manière définie dans une catégorie ou dans l’autre), voici la deuxième technique :

Bien que le Captain n’aime pas trop compliquer la vie de ses confrères Poilus, cette méthode vous demandera un peu plus de travail : sortez un mètre à mesurer (ou une règle classique pour les jeunes qui en ont encore une) et prenez les quatre mesures suivantes :

n°2

Méthode n°2 : les 4 mesures à prendre

  • n°1 : Votre visage en entier : mesurez la distance entre le haut de votre front jusqu’au menton.
  • n°2 : Votre front : mesurez grosso-modo du haut d’un sourcil à l’autre. Par « haut » on parle du point le plus haut du sourcil.
  • n°3 : Vos pommettes : encore une fois, du haut d’une pommette à l’autre, dans la largeur.
  • n°4 : Votre mâchoire : placez le mètre au coin de votre mâchoire (où cela « remonte vers votre oreille ») puis allez jusqu’au milieu du menton).

  • Une fois que vous avez ces quatre mesures, multipliez par deux la numéro 4 (mâchoire). Rassurez-vous, le Captain n’est pas en train de vous faire retourner en cours de maths !

    Classez ensuite les quatre nombres du plus grand au plus petit. Puis lisez les descriptions suivantes et comparez vos résultats :​


    Caractéristiques d'un visage Ovale

    Vous avez un visage plutôt ovale si la longueur de votre visage est plus importante à celle mesurées sur vos pommettes, avec une mesure n°2 légèrement supérieure à la n°4.

    Caractéristiques d'un visage Rond

    Vous avez un visage plutôt rond si la longueur de votre visage et la largeur de vos pommettes sont quasiment égales, de même que la n°2 et la n°4 qui auront une valeur égale entre elles, mais inférieures aux deux autres.

    Caractéristiques d'un visage Triangulaire

    Vous avez un visage plutôt triangulaire si vous avez la mesure de la mâchoire la plus large, suivie de celle des pommettes et enfin de celle des sourcils.

    Caractéristiques d'un visage Rectangulaire

    Vous avez un visage plutôt rectangulaire si la longueur de votre visage est la mesure la plus grande, suivie des trois autres qui sont plus ou moins égales entre elles.

    Caractéristiques d'un visage Carré

    Vous avez un visage plutôt carré si la longueur de votre visage est similaire à sa largeur, avec une mâchoire large.


    Notez bien qu’il est possible d’avoir un visage qui soit à la frontière de plusieurs de ces catégories. Ne vous en faites pas ! Gardez-les en tête et reportez-vous à la prochaine étape.

    C’est bon ? Vous l’avez ? Si vous avez lâché le Cap'tain au mot « travail » alors tenez vous-en à la technique du selfie, en demandant éventuellement de l’aide à un ami (ou l’avis du public).

    Maintenant, rendez-vous directement au point qui concerne votre type de visage, afin de savoir quelles seront les grandes lignes qui vous permettront d’affiner le style de votre future barbe.


    Trouvez le type de barbe qui vous correspond :

    Barbe pour visage Ovale

    Que cela soit pour les lunettes ou pour la barbe, les visages ovales sont en général considérés comme les plus « polyvalents ». Considérez vous comme chanceux ! La plupart des styles vous iront bien, faites donc en sorte de tailler de manière égale le dessous et les côtés de votre barbe. A moins que vous ne souhaitiez un style en particulier, pas besoin d’en faire plus !

    Barbe pour visage Carré

    Préférez gardez un peu de longueur sur le menton, et taillez légèrement plus court sur les joues.

    Barbe pour visage Rond

    Un peu comme pour un visage carré, laissez de la longueur en dessous de la mâchoire/ sur le menton et plus court sur les côtés / les joues.

    Barbe pour visage Rectangulaire

    Au contraire des visages carrés et ronds, il vous faudra couper plus court sous la mâchoire et laissez un petit peu plus de longueur sur les côtés du visage.

    Barbe pour un visage Triangulaire

    Préférez une barbe plutôt courte et « propre » avec un cou et le dessous de la mâchoire particulièrement bien taillés.


    Maintenant que vous savez quel style vous ira le mieux, vous pouvez suivre la routine détaillée ci-dessous. On vous conseille aussi de regarder cette vidéo avant de vous lancer  : rien ne vaut une explication en images !


    10 étapes pour tailler votre barbe comme un expert :

    1

    Etape 1 : Echauffement (Le lavage)

    Il est important de ne pas se précipiter sur l’étape de coupe et de faire un massacre : pour cela vous devrez d’abord laver votre barbe très soigneusement. A cause du sebum produit par les glandes sébacées qui se trouvent à la base de vos poils, une barbe non lavée aura une texture huileuse après quelques jours / semaines (selon la longueur de celle-ci).

    Si vous réitérez cette étape assez souvent, pensez à investir dans un shampoing spécial qui permettra de ne pas agresser la peau de vos joues (surtout si vous avez la peau sensible).

    Si c’est la première fois, vous pouvez utiliser votre shampooing habituel sans soucis, en effet, ces dernières années les shampoings sont en général devenus beaucoup moins agressifs qu’ils ne l’étaient auparavant.

    Astuce : pour sécher votre barbe, utilisez une serviette propre en la « tapotant » : le but est de ne pas y aller trop fort, sous peine d’abimer les poils. A noter que ce conseil est aussi valable pour vos cheveux : la prochaine fois que vous irez chez le coiffeur (ou le barbier 😉 ) vous verrez que s’il est compétent, il ne frottera pas vos cheveux trop énergiquement, mais fera plutôt en sorte de les sécher de manière assez « douce ».

    2

    Etape 2 : Mise en ordre de bataille (le passage du peigne)

    Afin de vous faciliter la tâche par la suite, passez un coup de peigne spécial barbe ou de brosse dans vos poils de barbe. Pas besoin de vous prendre la tête sur ce point-là, pensez simplement à passer l’outil que vous avez choisi toujours bien dans le sens du poil (si vous regardez de près, chaque zone de votre visage a des poils qui poussent dans un sens bien précis). Faites quelques passages jusqu’à ce que tout soit ordonné.

    3

    Etape 3 : Choix des armes de prédilection (modernes ou traditionnellles?)

    Vous avez ici le choix. Pour les débutants, le Captain recommande d’utiliser une tondeuse, cependant si vous êtes un vétéran qui a l’habitude de ces choses-là, le combo peigne + ciseaux pourra vous satisfaire. Enfin, un rasoir de sureté ou encore un rasoir coupe-choux (ou une shavette) pourront servir à faire des finitions propres, notamment sur les joues.

    Comme on peut le voir dans cette vidéo, pas besoin de faire compliqué niveau accessoires !

    4

    Etape 4 : A l’attaque ! (les lignes des joues)

    La règle générale, pour ne pas tailler trop bas au niveau des joues, est la suivante : tirez une ligne imaginaire allant de vos lèvres jusqu’à votre oreille. Ensuite vérifiez régulièrement que vous ne dépassez pas cette ligne (par exemple en appliquant votre peigne comme démarcation).

    Encore une fois : pas la peine de faire compliqué. Vous voyez probablement dans le miroir les lignes naturelles de votre barbe, suivez les donc en éliminant tous les petits poils orphelins qui sortent un peu trop du "gros des troupes" de votre barbe.

    Beaucoup d’hommes ont ainsi des poils qui font une saillie au milieu de la joue : il est préférable de les raser de près, pour respecter une courbe plus naturelle. C’est là qu’un bon rasoir de sûreté (ou un coupe-choux / une shavette si vous êtes un perfectionniste) vous permettra de raser à blanc et de supprimer cette avant-garde de poils.

    5

    Etape 5 : Combat au corps-à-corps (la ligne du cou)

    Le cou est un autre endroit assez délicat, car raser trop haut peut ternir le résultat final. Là aussi, il faudra tracer une ligne imaginaire et ne pas la dépasser (à noter : elle décrira une légère courbe).

    Ainsi, les poils devrait arriver au niveau du cou un ou deux centimètres au dessus de la pomme d’Adam, passer juste en dessous de la mâchoire pour ensuite remonter dans l’axe de l’oreille. Cela sera plus clair en image :

    6

    Etape 6 : Repli de l’ennemi (la ligne des pattes)

    Et oui, il faudra bien définir où se termine vos cheveux et où commence votre toison faciale. En général, en partant du milieu de votre oreille vous arriverez au bon endroit.

    En-dessous de cette ligne, respectez la longueur de votre barbe, au-dessus, ajustez à la tondeuse ou au couple ciseaux-peigne, selon la longueur de vos cheveux.

    7

    Etape 7 : Poursuite (le menton)

    Il n’y a pas de lignes particulières à respecter concernant la taille de votre menton, cependant le Captain a souhaité l’inclure dans cette liste afin de vous rappeler de prendre grand soin de cette zone : elle n’est pas facilement accessible, aussi il est facile d’oublier certains endroits. Passez deux ou trois fois sur cette zone, cela devrait faire l’affaire.

    8

    Etape 8 : La victoire est proche (la moustache)

    Ah la moustache ! Trop souvent oubliée, les poils qui se situent sur celle-ci ont tendance à pousser plus vite que les autres, ce qui peut vite diminuer votre sex-appeal. Passez lentement sur la zone de la moustache et prenez un soin tout particulier à couper les poils afin qu’ils ne dépassent pas sur votre lèvre supérieure.

    Allez directement à 2mn50 pour voir comment tailler votre moustache avec des ciseaux

    9

    Etape 9 : La fanfare (Redonnez du poil à vos…poils)

    C’est bon ! A ce niveau-là, votre barbe devrait être taillée comme il faut et respecter les lignes de votre visage. Le plus qui fait la différence ? Appliquer une huile de bonne qualité, afin d’adoucir le poil, de l’hydrater (ainsi que la peau) et de lui donner un aspect plus sain.

    10

    Etape 10 : Le triomphe (prenez un selfie !)


    Astuces pour la route :

    Puisque la route est longue, le Captain souhaite ajouter quelques astuces, qui vous permettront de garder votre barbe fraichement taillée en forme :

    1

    Astuce n°1 : Appliquez régulièrement de l'huile

    Pensez à entretenir votre barbe comme il faut, notamment en appliquant régulièrement de l’huile (ou bien du baume) sur celle-ci. Ne négligez pas non plus le rôle d’un bon peigne (ou d’une brosse adaptée) : vous pouvez « entrainer » votre poil à se maintenir dans la bonne direction en le brossant régulièrement dans le sens souhaité. Attention cependant : n’en faites pas trop au niveau du brossage (et ne soyez pas trop énergique) car cela risquerait d’abimer la base de vos poils.

    Pas de soucis si vous comprenez mal l'anglais : les gestes sont explicites !

    2

    Astuce n°2 : Mangez les bons nutriments

    Mangez les nutriments essentiels à la bonne pousse de vos poils : on ne va pas vous faire le speech du régime alimentaire équilibré, cependant sachez que la pousse de vos poils peut être influencée par le contenu de votre assiette.

    3

    Astuce n°3 : Dormez suffisamment

    Très important : dormez suffisamment. Toutes les hormones qui font pousser vos poils (dont la testosterone) dépendent en grande partie de votre quantité de sommeil. Tout le monde au lit !

    4

    Astuce n°4 : Allez chez le barbier

    Et enfin… si vous prenez votre barbe au sérieux, la prochaine fois que vous aurez besoin d’aller chez le coiffeur, choisissez plutôt d’aller chez un barbier ! Pour à peine plus cher, vous aurez une personne expérimentée, qui, non seulement saura bien tailler votre barbe (en accord avec votre style capillaire), mais pourra aussi vous donner des techniques ou des conseils spécifiques à votre visage / style. 

    Attention néanmoins : vous risquez de tellement apprécier que vous ne pourrez plus en vous passer !


    Vous pouvez retrouver tous les outils dont vous aurez besoin pour tailler votre barbe sur cette page.

    Voilà ! Le Captain vous souhaite la bonne aventure ! Vous savez désormais tailler votre barbe et plus rien ne peut vous arrêter ...

    Chers confrères Poilus, bonne chance !

    About the Author Hugo

    L'éditeur de Cap'tain Poilu, en chair et en poils. Lorsque je ne suis pas occupé à boire de la bière, je partage sur ce site mon expérience, afin de vous aider à développer votre style (et à entretenir vos poils ;) Santé !

    Leave a Comment: